Opération prédation autour du spécialiste mondial des parcmètres et horodateurs

Par

Parkeon, qui équipe les villes en parcmètres et horodateurs, est une machine à cash pour ses actionnaires. Elle vient d’être revendue au fonds d’investissement Astorg. À cette occasion, l’équipe de direction empoche 94 millions d’euros pour un investissement de 300 000 euros effectué il y a trois ans.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Combien de fois encore la société Parkeon devra-t-elle s’épuiser à se racheter ? La question est dans la tête de tous les salariés de la société, spécialiste mondiale des systèmes de parcmètres et d’horodateurs, qui n'en peuvent plus de voir leur entreprise réduite à une machine à cash pour les actionnaires et les banquiers. Vendredi 15 avril, le fonds de private equity, Astorg Partners, a annoncé s’être porté acquéreur de l’entreprise pour 510 millions d’euros, soit deux fois le chiffre d’affaires (238 millions en 2015), 11,5 fois le résultat brut d’exploitation (Ebitda).