Le pacte de responsabilité aura un effet récessif sur l'économie et l'emploi

Les 50 milliards de réduction de la dépense publique devraient se traduire par une baisse d’un demi-point de la croissance et une perte de 60 000 emplois en 2017, selon les estimations du ministère du budget.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quelle surprise ! Le ministère des finances vient de découvrir que le pacte de responsabilité, loin d’avoir un effet bénéfique sur la croissance, pourrait avoir un effet récessif sur l’activité économique et sur l’emploi. Selon le rapport déposé par la rapporteuse du budget, cité sur le blog du député PS Pierre-Alain Muet, les simulations faites par le Budget sur les effets apportés par les 50 milliards d’euros d’économie sont loin de répondre aux attentes promises. Les 21 milliards d'allègements supplémentaires du pacte de responsabilité augmenteraient l'emploi de 40 000 postes en 2015 et de 190 000 en 2017. L'essentiel des créations d’emploi (150 000) serait lié aux 4,5 milliards d'allègement sur les bas salaires. L'impact, selon les estimations du budget, serait très faible sur la croissance (0,25 % de croissance supplémentaire par an en moyenne). La réduction de 50 milliards des dépenses publiques sur trois ans aurait un effet fortement dépressif (0,7 % de croissance en moins chaque année) et entraînerait une destruction de 250 000 emplois à l'horizon 2017. « Au total, c'est presque un demi-point de croissance de moins chaque année et une perte de 60 000 emplois en 2017 », résume Pierre-Alain Muet, qui appelle à un rééquilibrage de l’action de l’Etat.