Jean-Louis Dayan : «La réforme de la formation professionnelle manque d'ambition»

Par

Le conseil des ministres a adopté mercredi 22 janvier le projet de loi sur la formation professionnelle. Pour l'économiste Jean-Louis Dayan, qui dirige le Centre d'études de l'emploi, ce projet de loi est fait « de petits pas ». Il évoque également la négociation en cours sur les allocations chômage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le conseil des ministres a adopté, mercredi 22 janvier, le projet de loi sur la formation professionnelle et la démocratie sociale, fruit d’une négociation laborieuse entre le patronat et les syndicats à l’automne dernier. Après la refonte du marché du travail et celle des retraites, c’est le troisième grand chantier social du quinquennat Hollande.