Bill Mitchell: «Nous entrons dans un nouveau paradigme économique»

Par

L’économiste australien, un des pères de la théorie monétaire moderne, décrit ses pistes de sortie du néolibéralisme, de la politique fiscale aux investissements publics, de la garantie de l’emploi à la sortie de la dépendance aux marchés financiers…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’économiste australien Bill Mitchell était de passage à Paris ces derniers jours, invité notamment par le sénateur du Var Pierre-Yves Collombat (rattaché au groupe communiste). À 68 ans, longtemps professeur à l’université de Newcastle dans les Nouvelles-Galles du Sud, il a aussi été un militant social actif.