mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Mediapart sam. 30 avr. 2016 30/4/2016 Dernière édition

Alcatel prend le risque de perdre le trésor de ses brevets

24 décembre 2012 | Par Dan Israel

Alcatel-Lucent a officiellement disparu de l'indice CAC40. Un symbole, qui sanctionne une année catastrophique. Et la mise en gage des 29 000 brevets de l'entreprise auprès de Goldman Sachs et de Crédit Suisse pourrait encore accélérer la dégringolade.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’année 2012 se termine sous de bien sombres auspices pour Alcatel-Lucent. Ce lundi 24 décembre, l’équipementier téléphonique franco-américain est officiellement remplacé dans l’indice CAC40 par le fabricant de cartes à puce Gemalto. Ce retrait de l’indice phare de la Bourse de Paris avait été annoncé le 6 décembre, mais il n’en souligne pas moins cruellement la fin d’une année désastreuse pour l’entreprise. Les derniers mois ont été si catastrophiques qu’Alcatel a dû se résoudre mi-décembre à un choix qui pose nombre de questions, tant il vise ce qui reste l’une des rares pépites du groupe : pour obtenir un prêt de 1,6 milliard d’euros auprès de Goldman Sachs et du Crédit suisse, l’entreprise a (notamment) mis en gage ses 29 000 brevets.