Comment Macron a pensé la guerre sociale

Par

Le néolibéralisme n’a jamais réussi à s’implanter totalement en France. Avec Emmanuel Macron, tout est en train de changer, écrit notre confrère Romaric Godin dans La Guerre sociale en France. Rompant avec les équilibres passés, l’État s’est rangé aux côtés du capital contre le travail, assumant la promotion d’un capitalisme autoritaire pour imposer ses vues. Extraits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On n’y a pas suffisamment pris garde sur le moment. Lorsque Emmanuel Macron a publié en novembre 2016 Révolution, l’attention des commentateurs s’est portée sur « la modernisation » préconisée par le candidat à l’élection présidentielle, comme s’il s’agissait de n’entreprendre qu’une simple rotation économique. Mais tout ce que ce mot pouvait receler de violence, de contraintes, a été volontairement gommé.