Frédéric Lemaire d'Attac «envisage une annulation partielle des dettes illégitimes». Avec tous les partis de gauche, sauf le PS, il demande «un audit citoyen pour la dette» pour distinguer les dettes légitimes des illégitimes.