Déficit public sous les 3 %: le gouvernement tire la couverture à lui

Par

Les administrations publiques françaises ont dégagé un déficit de 2,6 % du PIB en 2017, passant sous la barre des 3 % pour la première fois depuis dix ans. Le gouvernement prétend y voir la validation de sa politique, mais cette position est plus que discutable.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Hollande en rêvait dès 2013, mais il s’est finalement trompé de quatre ans. L’Insee a, ce lundi 26 mars 2018, confirmé qu’en 2017, le déficit des administrations publiques avait été ramené sous la barre symbolique des 3 % du PIB, la fameuse limite haute imposée par le traité de Maastricht. C’est la première fois depuis dix ans. Ce déficit s’est ainsi situé à 2,6 % du PIB ou 59,6 milliards d’euros.