EDF paie 220 000 euros le silence sur un accident du travail

Par Pascale Pascariello

Pour qu’elle renonce à toute poursuite devant les tribunaux et à toute action pouvant nuire à « la réputation » d’EDF, 220 000 euros ont été versés à la veuve d’un ouvrier décédé sur le chantier du terminal méthanier de Dunkerque. Deux autres ouvriers y sont morts depuis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec plus de 1 200 salariés, et pour un coût de 1,5 milliard d’euros, le chantier du terminal méthanier à Dunkerque est le deuxième plus gros projet industriel de France. Commencée en 2012, la construction du futur terminal de gaz doit s’achever au printemps 2016. Pour diriger ce projet, EDF s’est associé à Total et Fluxys, opérateur belge spécialisé dans le transport de gaz naturel, en créant une coentreprise, Dunkerque LNG, dont EDF reste le principale actionnaire (65 %) et donc responsable du chantier.