Arnaud Lagardère prêt à céder son groupe au plus offrant

Par

Le président du groupe d’édition et de presse accepte de renoncer à la commandite qui lui assurait une totale impunité de gestion. C’était le point d’accord le plus facile à trouver entre Bernard Arnault et Vincent Bolloré, qui se disputent le contrôle du groupe depuis un an.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un de ces armistices qui plaisent au monde parisien des affaires : il ménage toutes les apparences. Le conseil de surveillance du groupe Lagardère a officiellement confirmé, ce 28 avril, la nouvelle révélée par Le Point le 24 avril : il renonce à la structure en commandite pour devenir une société anonyme « normale ». Cette transformation doit être actée lors de la prochaine assemblée générale prévue le 30 juin.