Presse: le dispendieux scandale du système de subventions

Par

Un rapport parlementaire détaille les ahurissantes dérives du système d'aides à la presse (1,2 milliard par an !) qui place les journaux sous un régime de survie artificielle dangereux pour leur indépendance. Évoquée lundi, à l'occasion d'une rencontre entre François Hollande et le président de Google, l'idée d'une taxe sur le moteur de recherche aurait autant d'effets pervers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On peut en faire le pari : la presse ne fera pas ses gros titres avec le rapport du député socialiste de l’Oise, Michel Françaix, devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2013. Ce document lève pourtant le voile sur ce qu’il faut bien appeler un scandale. Mais il s’agit d’un scandale dont les principaux quotidiens français sont parmi les premiers bénéficiaires et, ceci expliquant cela, comme il est consacré aux aides à la presse et au système opaque qui les régit, le rapport a peu de chances de profiter d’une grande publicité.