En Bretagne, l’étrange business « bio » de l’ex-patron du GIGN

Ancien commandant du GIGN et acteur du drame d’Ouvéa en 1988, Philippe Legorjus veut créer dans le Finistère la plus grande exploitation industrielle d’algues en Europe. Avec l’aval des autorités, ce projet labellisé bio se développe en dépit des risques et contre l’avis de nombreux habitants.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est un nouvel eldorado. Pour les industriels comme pour les écolos, pour les chercheurs comme pour les investisseurs, les algues incarnent « une révolution en devenir ». Leur richesse nutritionnelle et leur capacité à capturer du CO2 feraient de leur culture une solution miracle face aux défis du changement climatique.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal