Santé au travail: les règles pourraient s’assouplir

Par

Comme l’assurance-chômage, la protection de la santé au travail est au menu des réunions qui ont lieu à Matignon, entre les syndicats, le patronat et le premier ministre. Deux rapports ont été commandés par l’exécutif, défendant clairement des visions opposées. Le rapport Lecocq, qui semble avoir les faveurs du gouvernement, veut simplifier pour tout transformer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour répondre aux vives inquiétudes suscitées par la disparition conjointe des CHSCT (comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) et du risque chimique dans le compte pénibilité, le gouvernement avait promis de frapper un grand coup pour améliorer la protection de la santé au travail.