Notre dossier: Loi travail, saison 2

Elus du personnel: coupe dans le dialogue social

Les ordonnances signent la fin du comité d’entreprise, du CHSCT et des délégués du personnel, fondus dans une instance unique, aux contours flous. En réduisant le recours à l’expertise pour les salariés, la capacité de riposte syndicale aux plans des directions est singulièrement affaiblie.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Leurs acronymes avaient fini par devenir familiers aux salariés du privé. Au « CE » les questions d’emploi et les œuvres sociales, au « CHSCT » l’analyse des questions d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Les « DP », représentants du personnel de proximité, parachevaient ce maillage syndical dans l’entreprise, initié dans l’enthousiasme de l’après-guerre et consolidé par les lois Auroux il y a 30 ans.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA