Le gouvernement empêtré dans une croissance toujours faible

Par

En 2019, la croissance a ralenti à 1,2 % contre 1,7 % en 2018. Le PIB s'est même contracté sur le dernier trimestre. Un coup dur pour la politique de l'offre menée par l'exécutif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une bien mauvaise nouvelle pour un gouvernement qui a fait de la croissance du PIB son objectif principal. Au dernier trimestre 2019, le PIB français s’est ainsi affaissé de 0,1 % alors que le consensus des économistes tablait sur une hausse de 0,2 %. Résultat : sur l’ensemble de l’année, la croissance plafonne à 1,2 % contre 1,7 % en 2018 et 2,4 % en 2017.