Comment de Rugy a sauvé les privilèges des ex-présidents de l'Assemblée

Par

Le président de l’Assemblée nationale a préféré renvoyer à 2022 la fin des avantages en nature accordés aux anciens locataires du « perchoir ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon Le Point, « c'est un rapport qui en agace plus d’un sur les bancs du Palais-Bourbon, jusque dans les rangs de la majorité ». Le magazine ajoute : « Rédigé par le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, il invite les membres du bureau – la plus haute instance collégiale de l’Assemblée – à repousser à 2022 la fin des privilèges accordés aux occupants du “perchoir”. Un répit obtenu contre l'avis des trois questeurs qui proposaient, eux, d'y mettre un terme à compter du 1er janvier 2018. »