Les plans sociaux ont pesé lourd dans la défaite de maires PS

Par

« Les Français ne comprennent rien à la politique de Hollande », enrage l'ancien syndicaliste de Mittal, Édouard Martin. Arcelor-Mittal, PSA, La Redoute, FagorBrandt, Goodyear, les abattoirs bretons… Chaque fois, la sanction est tombée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Incontestablement, le national a beaucoup pesé. Sans doute aussi la façon dont a été perçu le résultat du conflit Arcelor-Mittal, à tort de mon point de vue, comme un échec et une trahison. » Ainsi réagissait sur les ondes de France Bleu, au soir du premier tour, Philippe Tarillon, le maire PS sortant de Florange, en Moselle, la ville des Arcelor-Mittal. Les ouvriers de la sidérurgie, sacrifiés par le géant de l’acier Lakshmi Mittal, avaient placé massivement leurs espoirs en François Hollande durant la campagne présidentielle de 2012.