Macron sème de petits cailloux en vue du second tour

Par
À six jours du second tour, Emmanuel Macron tente de convaincre les indécis en leur donnant enfin quelques gages. Mais son principal argument reste la possibilité d'une victoire de l'extrême droite dimanche 7 mai.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron mène une campagne de second tour laborieuse. S'il est élu président de la République dimanche 7 mai, il pourra dire merci à ces millions d'électeurs qui auront voté pour lui contre Marine Le Pen. Et adresser un merci très spécial à ceux qui, jusqu'au bout, auront sincèrement essayé de trouver de bonnes raisons de voter pour lui.