La SNCF encore condamnée pour des actes racistes

Par

Carrière et salaire bloqués, propos racistes, saluts nazis : voilà ce qu’a subi Jamal au sein de la SNCF, une nouvelle fois condamnée pour discrimination raciale. L’entreprise publique trouvait, elle, que le problème, c’était Jamal : « sa présence, ses silences, ses regards »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Encore une condamnation de la SNCF pour discrimination raciale. Et encore une fois l’entreprise, alertée, a laissé faire et cautionné. Jamal a vu son évolution de carrière bloquée pendant des années. Il en a toutes les preuves. Il a dû encaisser des propos racistes, un harcèlement lié à ses origines, des dessins de salut nazi. Deux de ses collègues l’ont même physiquement agressé. La SNCF a préféré blanchir les fautifs. Le conseil des prud’hommes de Bobigny a condamné l’entreprise publique.