Le gouvernement et la majorité reculent un peu sur la loi littoral

Par

Lors de l’examen en séance de la loi Elan sur le logement, cette semaine, les députés LREM ont revu à la baisse leurs tentatives d’ouvrir des brèches dans la loi de 1986 qui préserve le littoral français. La portée de cette loi reste cependant affaiblie par le texte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les députés de la majorité, comme le gouvernement, tonitruaient depuis plusieurs jours sur ces associations qui empêchaient de réformer la loi littoral. Et puis finalement, face au tollé, un léger recul a été enregistré vendredi matin. Depuis jeudi, les députés examinent en séance publique, sous forme de procédure accélérée, la loi évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN). Ce texte vise, selon l’exposé des motifs, à « construire plus, mieux et moins cher pour provoquer un choc d’offre, à répondre aux besoins de chacun et protéger les plus fragiles, et à améliorer le cadre de vie ».