Climat : le Conseil d’État somme le gouvernement d’agir

Par

Saisie par la ville de Grande-Synthe (Nord), la plus haute juridiction administrative estime que l’État n’est pas à la hauteur du défi climatique. Le gouvernement a jusqu’à mars 2022 pour « prendre toutes mesures utiles » afin que la France réduise enfin drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Nous avons constaté que le compte n’y est pas », a déclaré en ce matin du 1er juillet le Conseil d’État. Une phrase cinglante qui résume en substance la décision historique de l’instance juridique concernant le premier recours contre l’État pour « non-respect de ses engagements climatiques ».