Vigie « anti-séparatiste » à l’Assemblée, François Pupponi joue du clientélisme communautaire dans son fief de Sarcelles

Par Lou Syrah et Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

Le député du Val-d’Oise, membre de la majorité, pourfend « l’islam politique » et dénonce les pratiques du Millî Görüs, association de la diaspora turque qui en serait la quintessence. Mais à Sarcelles, l’élu en a convoité le soutien, d’après notre enquête. Révélations sur une cuisine électoraliste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une voix qui porte au sein de la Macronie. Depuis qu’il a publié en 2020 son brûlot sur l’islamisme, salué par la presse d’extrême droite et sobrement intitulé Les Émirats de la République. Comment les islamistes prennent possession de la banlieue, le député du Val-d’Oise François Pupponi accompagne le coup de volant droitier du quinquennat en délivrant ses conseils au gouvernement.