Psychiatrie: une loi pour enfermer davantage

Par
La loi réformant les soins sous contrainte entre en application aujourd'hui. Elle ne vise qu'un objectif: rendre encore plus difficiles les sorties de patients hospitalisés sans leur consentement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un jour à marquer d'une pierre noire! C'est aujourd'hui, 1er août 2011, qu'entre en application la loi relative «aux droits et à la protection des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques». Sous ce titre si bienveillant se décline en fait un texte fort peu soucieux de la prise en charge des personnes atteintes de troubles mentaux, fort peu soucieux de la prise en charge de leur souffrance.