« De l'extérieur, on avait l'impression d'une fluidité, on ne s'est jamais dit que la guerre civile menaçait mais quand tu parles avec les responsables de l'État, pendant ces deux crises, tous ont eu peur d'un chaos, d'actes de vengeance, que les choses leur échappent », explique le réalisateur Antoine Vitkine, coauteur du film « Attentats, au cœur du pouvoir », avec le journaliste Bruno Dive. L'agence France Presse revient sur la genèse et les moments forts de ce documentaire diffusé lundi prochain sur France 3.