Fraude fiscale: Serge Dassault est condamné à cinq ans d'inéligibilité

L’industriel et sénateur (LR) de 91 ans a été condamné à cinq ans d’inéligibilité et 2 millions d’euros d’amende pour blanchiment de fraude fiscale et mensonge sur son patrimoine. Le tribunal lui a épargné la détention en raison de son âge, ainsi que les deux ans de prison avec sursis requis par le parquet national financier.  

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La justice commence enfin à passer dans l’affaire Serge Dassault. Huit ans après les premiers soupçons d’achats de votes dans son fief de Corbeil-Essonnes, l’ancien maire de la cité, industriel et sénateur Les Républicains a écopé, jeudi, de sa première condamnation par la justice française, pour « blanchiment de fraude fiscale » et « omission de déclaration de patrimoine par un parlementaire ». Le tribunal correctionnel de Paris lui a infligé cinq ans d'inéligibilité et 2 millions d'euros d'amende. C'est bien moins que ce que souhaitait le parquet national financier (PNF), qui avait requis deux ans de prison avec sursis, cinq ans d'inéligibilité et 9 millions d'euros d'amende.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal