Peut-on contraindre les laboratoires à livrer plus de vaccins?

Par

Face aux promesses non tenues de livraisons de vaccins, certains réclament des mesures plus coercitives comme la réquisition permise par l’état d’urgence sanitaire ou la licence d’office, qui permet de lever un brevet sur un médicament.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La lenteur avec laquelle se déroule la campagne de vaccination contre le Covid-19 et la polémique sur l’attitude des laboratoires vis-à-vis des États sont pour le gouvernement potentiellement déflagratoires.