Menaces antisémites: après 17 plaintes sans résultat, un couple d’Alsaciens est «à bout»

Par Maud de Carpentier (Rue89 Strabourg)

Menaces de mort anonymes, insultes antisémites, croix gammées taguées sur leurs portes… En 5 ans, Jean et Céline ont déjà vu huit de leurs plaintes classées sans suite. Une enquête est toujours en cours pour les neuf autres.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout commence en août 2017. Jean et Céline, jeunes retraités de 59 et 64 ans à l’époque, préparent leurs valises pour partir en vacances. Le couple descend à la cave, et découvre avec stupeur des croix gammées dessinées sur plusieurs portes. Les inscriptions sont plus nombreuses sur la leur. « Nous avons eu très peur et nous avons demandé à un voisin de nous prévenir si ça continuait en notre absence », explique Jean.