Soupçonné de radicalisation, un policier musulman «exclu définitivement»

Par

L’administration lui reprochait des propos tenus à l’école de police en 2018. Malgré ses dénégations, le gardien de la paix a été révoqué le 28 mai. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce mardi, quatre mois après son passage devant le conseil de discipline, A.I s’est rendu en Seine-Saint-Denis pour recevoir sa révocation des mains de son ex-chef.