Chantal Jouanno: « L'UMP ne tiendra pas avec ce système clanique »

Isolée lorsqu'elle a critiqué la « droitisation » de son parti, la sénatrice UMP de Paris, soutien de Fillon et Juppé, critique la « vision clanique » de Copé et de sa « bande de snipers », et évoque les défis qui attendent la droite : refonte idéologique, parité, réaffirmation d'une frontière étanche avec le Front national.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Elle a été la première – et l'une des rares – à dénoncer l'orientation droitière de l'UMP pendant la campagne présidentielle. En avril, la sénatrice UMP de Paris et ancienne ministre, Chantal Jouanno, apportait un timide soutien à Nicolas Sarkozy en expliquant avoir eu des « oppositions violentes » avec lui, notamment sur la taxe carbone, et avoir été « traînée dans la boue ». Au lendemain du premier tour, elle dénonçait longuement, dans Le Point, la « droitisation », avant d'être rapidement lynchée par les leaders de l'UMP. Deux mois plus tard, la défaite passée, plusieurs ténors de l'UMP sortent du bois pour critiquer sans risque cette stratégie.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal