Le FN tente de minimiser l'annulation de la suspension de Jean-Marie Le Pen

Par

Le TGI de Nanterre a annulé jeudi, pour un motif de forme, la suspension de Jean-Marie Le Pen et demandé qu'il retrouve son statut d'adhérent. Il s'agit d'un revers symbolique pour la direction du FN : les militants devraient tout de même entériner la suppression de la présidence d'honneur lors du vote sur la réforme des statuts, dont les résultats seront connus le 10 juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le vaudeville familial et politique du Front national n'est donc pas fini. Le tribunal de grande instance de Nanterre a annulé jeudi après-midi, pour un vice de forme, la suspension de Jean-Marie Le Pen, décidée par le bureau exécutif du FN début mai. Le tribunal demande que Jean-Marie Le Pen retrouve son statut d'adhérent. D'après Le Figaro, le FN aurait omis de préciser la durée de ladite suspension.