Violences sexuelles: les médias concernés peinent à réagir

Par

Station la plus écoutée des Antilles, RCI a été condamnée le 18 juin pour harcèlement moral envers une journaliste. La décision relève également comme « établis » des faits de harcèlement sexuel. Des responsables du harcèlement moral sont pourtant toujours en poste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

RCI est dans la tourmente. La cour d’appel de Basse-Terre a confirmé le 18 juin la condamnation pour harcèlement moral de Radio Caraïbes International – une radio privée créée en 1960. La station devra verser 40 000 euros de dommages et intérêts à la plaignante, Ingrid Sénat. La cour va plus loin que le conseil des prud'hommes de Pointe-à-Pitre, qui avait statué en première instance, en indiquant dans le corps de sa décision que les faits de harcèlement sexuel dénoncés par la journaliste étaient également « manifestement établis ».