Patrick Baranger : «La fracture culturelle entre enseignants et élèves risque d’augmenter»

Par

Des enseignants fraîchement diplômés mis devant les élèves sans qu'ils n'aient jamais été confrontés à une classe? C'était, en juin 2008, la crainte exprimée par Patrick Baranger, président de la Conférence des directeurs d'IUFM. Il a signé, mardi 30 octobre, une charte précisant la mise en œuvre de la réforme de la formation des enseignants d'ici la rentrée 2009. Entretien sur une réforme menée à grand train alors que ce samedi, divers syndicats d'enseignants et organisent des états-généraux de la formation enseignante à Créteil.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dès la rentrée 2009, les aspirants enseignants ne passeront plus la porte des IUFM mais celles des universités. Aujourd'hui recrutés à bac+4 après une licence et une année de préparation aux concours, ils effectuent ensuite pendant un an, un mi-temps rémunéré dans une classe de collège ou lycée ou une journée par semaine dans une école.