A Ajaccio, les nationalistes font le plein avant la visite de Macron

Par

Près de 8 000 personnes ont défilé samedi à Ajaccio à trois jours de la visite dans l’île du chef de l’État. Une façon pour les autonomistes et nationalistes, au pouvoir après avoir remporté les élections territoriales haut la main en décembre, d’« exprimer leur mobilisation et leur détermination » à obtenir des avancées de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ajaccio (Corse), de notre envoyé spécial.-  La grêle s’abat au départ de la manifestation, samedi, à Ajaccio, sans décourager les manifestants chargés par les leaders nationalistes et autonomistes, qui dirigent la Corse avec la majorité absolue depuis leur victoire en décembre aux élections territoriales, de mettre la pression, à trois jours de la visite sur place du président de la République, Emmanuel Macron. Pour Gilles Simeoni, le président de l’exécutif corse, la manifestation doit « exprimer la mobilisation et la détermination » des Corses, « de façon pacifique et apaisée ».