Rémi Lefebvre: «Ces élections municipales sont un trompe-l’œil démocratique»

Par

De la commune à la région, le pouvoir s’éloigne des citoyens et se concentre dans les mains de quelques édiles. Entretien avec le politiste Rémi Lefebvre, pour mieux cerner les failles démocratiques du système de pouvoir local en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’approche des élections municipales des 15 et 22 mars prochains, les discours convenus vont se multiplier sur « le maire, l’élu préféré des Français », autant que sur la proximité appréciable entre gouvernants et gouvernés à l’échelon communal. Dans un ouvrage à paraître le 20 février, Municipales : quels enjeux démocratiques ? (La Documentation française), le politiste Rémi Lefebvre démontre la naïveté, voire l’inanité de telles considérations.