Les femmes journalistes veulent «prendre la Une»

Par

Des plateaux 100 % masculins, des plaisanteries douteuses, et des inégalités de salaire dans la presse : un collectif de femmes journalistes a lancé lundi un manifeste signé par plus de 400 professionnels pour dénoncer le sexisme dans le traitement médiatique et dans les rédactions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des plateaux 100 % masculins, des plaisanteries douteuses, parfois un sexisme crasse, des inégalités de salaire dans la presse : les médias sont à l’image de la société, voire encore pire. C’est le constat fait par un collectif de femmes journalistes, qui a lancé lundi un manifeste signé par plus de 400 professionnels des médias (dont des journalistes de Mediapart - lire notre boîte noire).