Mohamed Elshikh, victime clandestine de l'assaut du RAID à Saint-Denis

Par

Trois mois après l’assaut du RAID à Saint-Denis, qui a vu la mort de deux des terroristes du 13-Novembre, Mohamed Elshikh, un voisin sans papiers blessé par un tir des policiers, attend toujours d’être reconnu comme victime. Et espère obtenir un titre de séjour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au regard de l’administration, Mohamed Elshikh n’est personne. Cet Égyptien de 26 ans est inconnu du fichier national des étrangers. Il n'est pas titulaire d’un permis de conduire. Aucun bail d’habitation ne porte son nom. Il ne fait l'objet d'aucune déclaration préalable à l'embauche. Il est inconnu des services de police.