La misère cachée de la lutte anticorruption

La procureure Éliane Houlette © Reuters La procureure Éliane Houlette © Reuters

La médiatisation des dossiers du Parquet national financier (PNF) est l’arbre qui cache la forêt. Dans les faits, policiers et magistrats sont trop peu nombreux pour lutter efficacement contre la délinquance économique et financière, et les structures beaucoup trop dispersées sur le territoire.

Fin de l’enquête sur l’ex-BAC nord de Marseille

Par Louise Fessard

Selon nos informations, les enquêteurs ont terminé leurs investigations dans l’affaire de l’ex-Brigade anticriminalité (BAC) nord de Marseille. Vingt policiers ou ex-policiers avaient été mis en examen, mais les vérifications de l’IGPN ont mis à mal la plupart des accusations.

En France, des caméras-piétons au service des policiers plus que des citoyens

Par Louise Fessard et Jérôme Hourdeaux

La police et la gendarmerie vont expérimenter un enregistrement vidéo systématique des contrôles d’identité réalisés dans 23 zones de sécurité prioritaires (ZSP). Testées depuis 2013 dans ces zones, les caméras-piétons y ont surtout servi à étayer les dires des agents lors de procédures pour outrage, rébellion ou violence, et à identifier les auteurs d’infractions.

Pas besoin de réformer la légitime défense des policiers, affirme le Défenseur des droits

Par Louise Fessard

Le projet de loi alignant sur les gendarmes les cas où les policiers pourront tirer doit être examiné ce mardi 7 février par l’Assemblée. Le Défenseur des droits critique ce texte.

La cité des 3000 ne veut plus se résigner aux violences policières

Par Louise Fessard et Matthieu Suc

Après la mise en examen, dont un pour viol, des quatre policiers qui ont grièvement blessé un jeune homme de 22 ans, une marche organisée dans la cité des 3000, à Aulnay-sous-Bois, a été l’occasion pour les manifestants de témoigner ce lundi des relations très orageuses entretenues entre la police et les habitants et de réclamer « justice pour Théo ».

A Bobigny, les manifestants réclament «Justice pour Théo»

Par Amélie Poinssot

Plus de 3 000 personnes se sont rassemblées ce samedi après-midi devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour demander à ce que justice soit rendue après le viol dont a été victime le jeune Théo, à Aulnay-sous-Bois.

Humiliations sexuelles: la banalité méconnue des contrôles d’identité

Par Michaël Hajdenberg
Manifestation contre les violences policières, mercredi 15 février à Paris. © Reuters Manifestation contre les violences policières, mercredi 15 février à Paris. © Reuters

Après l’agression dont a été victime Théo à Aulnay-sous-Bois, les langues se délient. Si les viols sont exceptionnels, ce n’est pas le cas des palpations humiliantes sur des zones érogènes, accompagnées d’insultes homophobes, lors des contrôles d’identité effectués sur les Noirs et les Arabes. Éducateurs, avocats, victimes et chercheurs témoignent et analysent ces humiliations.

Conditions de tir des policiers: «Cette loi ne protège ni les policiers, ni les citoyens»

Par Louise Fessard

Le Sénat a définitivement adopté une loi facilitant les conditions de tir pour les policiers. Pour Christine Lazerges, présidente de la Commission nationale consultative des droits de l'homme, ce texte peut entraîner «une augmentation de morts lors d’opérations».

Aulnay: un policier mis en examen pour viol, les autres pour violences volontaires

Par Mathilde Goanec
Capture d'écran d'une vidéo de l'interpellation. Capture d'écran d'une vidéo de l'interpellation.

Des policiers ont frappé un jeune homme, le 2 février, à Aulnay-sous-Bois. Les quatre représentants des forces de l’ordre ont été mis en examen, dimanche soir, pour violences avec armes et en réunion, et l’un d’entre eux pour viol.  

Pas besoin de réformer la légitime défense des policiers, affirme le Défenseur des droits

Par Louise Fessard

Le projet de loi alignant sur les gendarmes les cas où les policiers pourront tirer doit être examiné ce mardi 7 février par l’Assemblée. Le Défenseur des droits critique ce texte.

Tir mortel de Flash-Ball: «Il fallait annuler cette menace»

Par Louise Fessard

Dix-huit mois de prison avec sursis ont été requis le 27 janvier 2017 contre Xavier Crubezy, le policier qui en 2010 avait tué Mustapha Ziani par un tir de Flash-Ball dans un foyer de travailleurs étrangers à Marseille. Le sous-brigadier a plaidé la légitime défense, alors qu'il faisait face à un homme affaibli, armé d'un mug et d'un verre.

«A Paris, les violences policières mettent en danger la vie des migrants»

Par Carine Fouteau

Couvertures confisquées, gaz lacrymogène, interdiction de s’asseoir : le collectif P’tits Dej’ à Flandre et Médecins sans frontières accusent la police de maltraiter les migrants à Paris. Entretien avec Corinne Torre, de MSF.

Le pouvoir cède aux policiers sur l'usage des armes

Par Louise Fessard
Manifestation non déclarée de policiers devant l'Assemblée nationale le 26 octobre 2016. © Loup Espargilière Manifestation non déclarée de policiers devant l'Assemblée nationale le 26 octobre 2016. © Loup Espargilière

Le texte est examiné ce 21 décembre en conseil des ministres. Le gouvernement veut élargir les cas où les policiers peuvent faire usage de leurs armes, au-delà du strict cadre de la légitime défense. Dans la version du projet de loi consultée par Mediapart, les règles reprendraient en les modernisant celles des gendarmes.

L’Etat est condamné à indemniser un lycéen blessé par un tir de LBD 40

Par Louise Fessard

Neuf ans après un tir policier qui avait grièvement blessé à l'œil Pierre Douillard, le tribunal administratif de Nantes reconnaît la dangerosité du LBD 40, successeur du Flash-ball, mais estime que le lycéen était responsable à « 50 % » de sa blessure, car il ne s’était pas « désolidarisé de l’attroupement ».

Le procès du Flash-Ball a tourné au procès des violences policières

Par christophe Gueugneau
A l'extérieur du tribunal de Bobigny, mercredi 23 novembre © CG A l'extérieur du tribunal de Bobigny, mercredi 23 novembre © CG

Prison avec sursis, interdiction professionnelle et interdiction de porter une arme ont été requises à l’encontre de trois policiers jugés cette semaine à Bobigny pour des tirs de Flash-Ball. Six tirs, six blessés, dont Joachim Gatti qui a perdu son œil. Les victimes ont décidé d’aller bien au-delà de leur cas.

A la frontière italienne, les sales méthodes pour refouler les migrants

Par Louise Fessard

À la frontière franco-italienne, se joue depuis juin 2015 une guerre d’usure entre migrants et forces de l’ordre françaises qui, selon les récits recueillis, usent de méthodes proches de l’illégalité : refoulement de mineurs non accompagnés, familles séparées, contrôles au faciès, chaussures lacérées, etc.

Police: la colère de la base ne passe pas

Par Louise Fessard

Malgré un plan de 250 millions d'euros annoncé le 26 octobre par le ministre de l'intérieur, les policiers continuent à se rassembler à travers la France, réclamant un élargissement des conditions d'usage de leurs armes et plus de transparence dans la gestion des carrières.

Contrôles discriminatoires: l’Etat condamné définitivement

Par Louise Fessard

La Cour de cassation a confirmé ce mercredi 9 novembre 2016 la condamnation pour « faute lourde » de l’État français pour des contrôles d’identité jugés discriminatoires.

Contrôles d’identité: la CNCDH prône une «réforme d’ampleur»

Par Louise Fessard

Dans un avis adopté ce mardi, la Commission nationale consultative des droits de l’homme demande l’expérimentation du récépissé pour « mettre fin aux contrôles discriminatoires et/ou abusifs ». « Il faut changer la culture policière et des parquets », dit sa présidente.

Manifestations policières: des visages derrière les masques

Par Loup Espargilière

Alors que la fronde se poursuit dans les rangs de la police en dépit des 250 millions d’euros promis par le gouvernement, le mouvement tente de se donner une consistance : hors de la représentation traditionnelle, les manifestants se dotent de leaders et d’une structure.

Revendications policières: le crash-test

Par Louise Fessard

À l’issue d’une rencontre de François Hollande avec les syndicats policiers, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi soir un plan à 250 millions d’euros ouvrant la voie à une nouvelle réforme de la légitime défense, l’une des principales revendications d’un mouvement de colère qui dure depuis dix jours. Quelles sont les revendications policières ? Et sont-elles fondées ?

Les syndicats policiers peinent à reprendre la main sur le mouvement

À la veille d’une rencontre avec Hollande, le rassemblement organisé par une intersyndicale à Paris ce mardi a peiné à mobiliser. Alors que les manifestations non déclarées de policiers se sont poursuivies lundi soir dans plusieurs villes.

Manifestations policières: «Le problème n'est pas une question de moyens»

Par Loup Espargilière

Pour la quatrième nuit consécutive, des manifestations spontanées de policiers ont eu lieu à travers la France, deux semaines après l’attaque au cocktail Molotov contre les forces de l’ordre à Viry-Châtillon. Dans la nuit de jeudi à vendredi, François Hollande a annoncé qu’il recevrait les syndicats en début de semaine prochaine. Certains d’entre eux peinent à croire qu’un compromis sera trouvé.

La colère monte dans les rangs de la police

Par Matthieu Suc

L’exaspération des policiers est à son comble, après l'agression de Viry-Châtillon. Depuis deux ans, la menace terroriste et l'encadrement des manifestations contre la loi sur le travail ont épuisé des agents qui peuvent être visés partout.

Violences policières: ce que révèlent les cas Vadot et Jounin

Par christophe Gueugneau

Aller au-delà des cas personnels. Jeudi au tribunal de Bobigny, le procès de Nicolas Jounin, sociologue accusé de violences sur un policier lors d’une mobilisation contre la loi sur le travail, a tourné au procès des pratiques policières. Pratiques mises en cause le matin même par Guillaume Vadot, insulté et agressé par des policiers le 22 septembre à Saint-Denis.

Les dérives des ex-flics de la Sarkozie

Par Matthieu Suc

Bernard Squarcini, l’ancien patron du renseignement intérieur, et Christian Flaesch, l’ancien patron du 36, quai des Orfèvres, sont placés en garde à vue dans une affaire de trafic d’influence. Une fâcheuse habitude chez les anciens policiers ayant servi Nicolas Sarkozy et reconvertis dans le privé.

Affaire Squarcini: le coup de fil qui fait tomber le maître espion de Sarkozy

Par Matthieu Suc et Mathilde Mathieu

Mediapart s’est procuré les écoutes à l’origine de l’affaire Squarcini. On y entend notamment l’ancien patron du renseignement intérieur, reconverti dans le privé, contacter un haut magistrat et le patron de la police parisienne pour obtenir des informations sur le groupe LVMH.

Se disant victime de violences policières, un enseignant de Paris-1 porte plainte

Par christophe Gueugneau

Guillaume Vadot a publié vendredi un témoignage anonyme sur un contrôle d'identité qui a mal tourné pour lui jeudi soir. Les faits qu'il décrit – des violences verbales et physiques, des menaces de viol et de mort – l'ont poussé à prendre un avocat. Une plainte devait être déposée mardi. Le Défenseur des droits devrait être saisi.

Le manifestant éborgné jeudi a porté plainte, décidé à «ne rien lâcher»

Par christophe Gueugneau

Blessé à l’œil jeudi lors de la manifestation à Paris, Laurent Theron a été entendu samedi matin par l’IGPN. Son syndicat, Solidaires, dénonce « une nouvelle doctrine du maintien de l’ordre depuis la loi Travail, qui vise à faire peur aux manifestants ».

L’attentat de Nice révèle des défaillances de sécurité à tous les niveaux

Par Ellen Salvi

Le dispositif de sécurité du 14-Juillet à Nice fait l’objet d’un bras de fer entre l’État et Christian Estrosi. La préfecture a failli en concentrant ses forces au mauvais endroit, tandis que l’ancien maire est accusé d’avoir désorganisé les services municipaux. L’inspection générale de la police a été saisie.

Mort d’Adama Traoré: des éléments cruciaux ont disparu du dossier

Par Faïza Zerouala

Plusieurs pièces essentielles manquent au dossier concernant le décès d’Adama Traoré, mort après son interpellation par les gendarmes. Le rapport d’intervention détaillé du Samu et des pompiers n’a pas été communiqué à la juge d’instruction. Possible plainte de la famille pour « dissimulation de preuves ». 

Didier Fassin: «L’usage excessif de la force policière traduit une perte d’autorité politique»

Par Joseph Confavreux
Débat enregistré le 12 juillet 2016. Débat enregistré le 12 juillet 2016.

Les manifestations contre la loi sur le travail ou la mort d’un jeune homme interpellé à Beaumont-sur-Oise ont ravivé les critiques sur les pratiques policières. Entretien avec Didier Fassin, anthropologue spécialiste de la police.

Violences policières: ouvrez les yeux!

Des dizaines de manifestants ont été blessés lors des manifestations contre la loi sur le travail. Le gouvernement a mis en place une stratégie de la tension, suite logique d’années de dérive. Il est temps qu’une commission d’enquête se saisisse de cette gestion incendiaire.

Ces images qui attisent la colère

Par Donatien Huet

À Paris, Lille, Nantes, Lyon, Rennes, Amiens, Toulouse et ailleurs, on ne compte plus les vidéos — amateurs ou semi-professionnelles — qui documentent les violences policières en marge des manifestations contre la loi sur le travail. Mediapart a sélectionné vingt-et-une séquences édifiantes.

Colère après la mort d’un jeune arrêté par les gendarmes

Par Laurent Geslin et Matthieu Suc

Le parquet de Pontoise a ouvert une enquête sur les causes de la mort d’un homme de 24 ans, décédé mardi soir après son interpellation à Beaumont-sur-Oise. Des échauffourées ont éclaté après l’annonce de son décès et se sont poursuivies dans la nuit de mercredi à jeudi.

Zyed et Bouna, condamner la police est donc impossible

Par Faïza Zerouala
Zyed Benna et Bouna Traoré. Zyed Benna et Bouna Traoré.

Ce vendredi 24 juin, la cour d'appel de Rennes a confirmé la relaxe des deux policiers poursuivis pour non-assistance à personne en danger, après le décès en 2005 de Zyed Benna et Bouna Traoré.

L'affaire de Tarnac part en cassation

Par Michel Deléan

Le parquet général de la cour d'appel de Paris a formé un pourvoi en cassation ce mercredi 29 juin contre l'arrêt rendu la veille qui écartait la qualification terroriste du dossier de Tarnac. Enjeu : le futur procès de huit membres du groupe de Tarnac.

Manifestant éborgné à Rennes, l'enquête incrimine la police

Par Karl Laske

Une information judiciaire a été ouverte mardi à Rennes pour déterminer dans quelles circonstances un étudiant a été atteint à l’œil par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), lors d’une manifestation le 28 avril. L’expertise médicale comme les auditions ont confirmé l’usage de l’arme par les policiers, initialement démenti. Mediapart a obtenu des photos prises au moment des tirs.

Le tueur de policiers voulait frapper la France depuis 2011

Par Matthieu Suc
Larossi Abballa Larossi Abballa

Larossi Abballa a tué lundi soir un couple de policiers de Magnanville, suscitant une vive émotion chez les forces de l’ordre et dans le pays. Dès 2011, le terroriste manifestait son envie de commettre des exactions en France. Récemment, Mediapart a publié une série d’articles sur les services de renseignement dans laquelle plusieurs officiers témoignaient de leur énervement à l’encontre du système en place.

Antiterrorisme: la grande réorganisation des services

Par Jérôme Hourdeaux

La commission parlementaire de contrôle de l'état d'urgence a publié des auditions de responsables du renseignement sur la réorganisation de la surveillance des activités terroristes: création d'un état-major opérationnel, création d'un nouveau fichier, harmonisation des données des services.

Un adolescent placé en garde à vue après avoir été électrocuté

Par Michel Deléan

Une plainte pour violences aggravées et non-assistance à personne en danger a été déposée contre des policiers parisiens, après une course-poursuite dans le métro qui a failli coûter la vie à un lycéen de 16 ans.

A Nation: «Ils ont jeté cette grenade gratuitement»

Par Karl Laske
Image extraite de la vidéo: au moment de l'explosion de la grenade. © Mediapart Image extraite de la vidéo: au moment de l'explosion de la grenade. © Mediapart

Trois militants de Solidaires se trouvaient à côté de Romain D. lorsque le policier a jeté sa grenade dans la foule, jeudi 26 mai à Paris. Mediapart a obtenu la vidéo filmée par l'un d'eux, où l’on voit la grenade exploser à leurs pieds. Une salariée de Solidaires, Véronique P., blessée à la jambe, a déposé plainte mardi 31 mai.

A Rennes, demande d’enquête contre les violences policières

Par Karl Laske

Plusieurs journalistes ont été frappés par des policiers de la compagnie d’intervention, jeudi, en marge d’une charge contre un cortège de manifestants. Le Club de la presse de Bretagne a saisi le Défenseur des droits. Dimanche 29 mai, le porte-parole départemental de Solidaires a été agressé par la BAC.

Témoignages: un éducateur et un étudiant frappés

À Paris,  le 26 mai, Guillaume Floris, éducateur et syndicaliste, a été violemment frappé à la tête par des policiers. Le même jour, à Lyon, Rémi Monin, étudiant de 24 ans, a été matraqué alors qu'il filmait.

Valls et Cazeneuve poursuivent l’escalade policière

Par Karl Laske et christophe Gueugneau

Les manifestations de jeudi ont donné lieu à de nouvelles violences policières. À Paris, au moins deux personnes ont été grièvement blessées à la tête. L'IGPN a été saisie de l'un des deux cas. La police des polices a aussi été saisie à Caen, où un jeune homme a été frappé au sol par des policiers. À Toulouse, la vidéo d'une jeune femme bousculée tourne en boucle sur les réseaux sociaux.

Policiers à République: la convergence de la peur

Par christophe Gueugneau et Karl Laske
Eric Ciotti et Bruno Retailleau au rassemblement des policiers. © KL Eric Ciotti et Bruno Retailleau au rassemblement des policiers. © KL

Le syndicat Alliance et trois organisations de policiers ont tenu meeting place de la République pour dénoncer les violences et la haine « anti-flics » en présence d’élus de droite et de Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard. Des contre-manifestants, refoulés des lieux, sont partis en manif sauvage.

Les policiers manifestent aussi, au risque de la confrontation

Par Karl Laske

Plusieurs syndicats de policiers ont suivi l’appel à manifester d’Alliance Police nationale mercredi place de la République contre les « violences anti-flics ». Une contre-manifestation prévue une heure plus tôt a finalement été interdite par le préfet, et des manifs sauvages sont annoncées.

Flashball, enquêtes sur une arme et ses dégâts

Depuis deux ans, Mediapart a publié de nombreuses enquêtes sur la dangerosité de cette arme «à létalité réduite», introduite en 1995 par un certain Claude Guéant, aujourd'hui secrétaire général de l'Elysée...

James Bond contre Système D

Par Matthieu Suc
 © Jacques Guillet © Jacques Guillet

Alors que la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015 débute lundi avec les auditions des pontes des services de renseignement, Mediapart dévoile le quotidien de ceux qui, sur le terrain, luttent contre les terroristes. Où il apparaît que, malgré la débauche de moyens alloués au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo et du 13-Novembre, les contre-espions français doivent toujours improviser avec des bouts de ficelle.

La gestion chaotique des sources humaines

Par Matthieu Suc
 © Jacques Guillet © Jacques Guillet

Alors que la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015 interroge lundi les patrons des principaux services de renseignement français, Mediapart poursuit son enquête sur le quotidien de ceux qui, sur le terrain, luttent contre les terroristes. Aujourd’hui, la gestion, chaotique, des sources humaines après le traumatisme de l’affaire Merah.

Paperasse et politique du chiffre

Par Matthieu Suc
 © Jacques Guillet © Jacques Guillet

Alors que la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015 boucle ses auditions jeudi avec celle du ministre de l’intérieur, Mediapart achève son enquête sur le quotidien des services. Récit d’une année durant laquelle l’apocalyptique a côtoyé le dérisoire.

Il faut interdire à Bernard Cazeneuve de se manifester

Par François Bonnet
 © Capture vidéo Le Télégramme © Capture vidéo Le Télégramme

Le ministre de l'intérieur défile de média en média pour dénoncer haut et fort les « casseurs extrémistes ». Il serait mieux inspiré de remettre de l'ordre dans des forces de sécurité instrumentalisées dans la gestion du mouvement social.

A Rennes, la mécanique de la répression policière

Par Karl Laske
Jeudi, les manifestants repoussent les policiers de la place Sainte-Anne, à Rennes © Kl Jeudi, les manifestants repoussent les policiers de la place Sainte-Anne, à Rennes © Kl

À Rennes, la Maison du peuple occupée depuis dix jours a été évacuée vendredi matin par le RAID, après deux mois de violences et de nombreux blessés, dont un jeune étudiant qui a perdu un œil. L’ancien préfet de région Patrick Strzoda, propulsé directeur de cabinet de Bernard Cazeneuve, est l’homme qui a orchestré dans cette ville la militarisation des forces de l’ordre face à la mobilisation contre la loi El Khomri.

Mobilisation contre la loi El Khomri: quelle stratégie de maintien de l'ordre?

Vidéo accessible dans l'article. Vidéo accessible dans l'article.

Lors de sa soirée live organisée jeudi, Mediapart a réuni, pour interroger l'intensification des violences policières, Jacques de Maillard, chercheur et universitaire, spécialiste des questions de police et de sécurité, Axel Ronde, secrétaire général de la CGT-Police Ile-de-France, Éric Beynel, porte-parole du syndicat Solidaires et Christophe Gueugneau, journaliste de la rédaction.

Violences policières: des manifestants témoignent

Par Irene Casado, Jérôme Hourdeaux et Timothée Aldebert
Manifestation le 1er mai © Reuters Manifestation le 1er mai © Reuters

Mediapart a recueilli les témoignages de douze manifestants, témoins ou victimes de violences policières lors des manifestations du 28 avril et du  1er mai à Paris. Ils évoquent des « scènes de guerre » sur la place de la République et dans les rues adjacentes, « une violence inouïe » de la part de CRS ou encore des stratégies ayant « mis en danger » les manifestants pacifiques.

Violences policières: des témoignages accablants, les autorités tempèrent

Manifestation parisienne du 10 avril 2016. © Jérôme Chobeaux Manifestation parisienne du 10 avril 2016. © Jérôme Chobeaux

Un peu partout en France, des manifestants se disent victimes de violences policières. Des vidéos et photos font le tour des réseaux sociaux mais, pour l'heure, les autorités ne voient pas d'augmentation des dérapages des forces de l'ordre. De leur côté, les policiers ne veulent plus être assimilés… à des défenseurs de la loi El Khomri.

Violences sur mineurs: des témoignages accablent un groupe de policiers parisiens

Par Michel Deléan
Commissariat du XIIe arrondissement © structurae.info Commissariat du XIIe arrondissement © structurae.info

De nombreux témoignages dont Mediapart a pris connaissance viennent étayer la plainte déposée au mois de décembre par 18 adolescents contre des policiers du XIIe arrondissement de Paris. Les accusations sont très graves, mais les policiers ont été maintenus à leur poste.

Corruption: police et justice n'y arrivent plus

Par Michel Deléan

Effectifs insuffisants au Parquet national financier et dans les services de police spécialisés, règles changeantes, afflux de dossiers… la fraude a encore de beaux jours devant elle.

A Paris, manifestation, tensions, interpellations

Par kalidou sy et christophe Gueugneau
Des policiers de la BAC matraque télescopique sortie le long du cortège lycéen © CG Des policiers de la BAC matraque télescopique sortie le long du cortège lycéen © CG

Au moins 130 personnes ont été arrêtées ce mardi, notamment à l’occasion du cortège lycéen dans la matinée. Face à un dispositif policier impressionnant, la manifestation de l’après-midi s’est déroulée dans un calme relatif.

Entre police et manifestants, l'escalade de la tension

Dans toute la France, la journée de mobilisation a laissé entrevoir une crispation de plus en plus grande entre manifestants et forces de l'ordre, ne concernant pas seulement les “inorganisés” et “autonomes”, mais aussi les simples manifestants, jeunes ou moins jeunes.

Les patrons des DGSE et DGSI sceptiques face à la «réponse sécuritaire»

Par Matthieu Suc
Intervention policière dans la cité de la Meinau à Strasbourg, en 2014, pour interpeller des djihadistes de retour de Syrie. © Reuters Intervention policière dans la cité de la Meinau à Strasbourg, en 2014, pour interpeller des djihadistes de retour de Syrie. © Reuters

Les directeurs des deux services de renseignement, Bernard Bajolet (DGSE) et Patrick Calvar (DGSI), prônent une réponse globale pour lutter contre le terrorisme. Leur discours se démarque de celui du gouvernement.

Les violences policières analysées de l’intérieur

Par Joseph Confavreux
vidéo accessible dans l'article vidéo accessible dans l'article

Alors que la police est mise en cause pour son comportement dans la répression des manifestations lycéennes, le sociologue Cédric Moreau de Bellaing a étudié la façon dont les déviances policières sont traitées par les services disciplinaires de la police nationale. Entretien.

Un rapport dénonce l’impunité des violences policières

Par Michel Deléan

Armes dangereuses, techniques d'immobilisation mortelles : l'ACAT a étudié 89 cas de violences policières. Conclusion : l'opacité règne, et les enquêtes se terminent souvent sans condamnation ni sanction.

La vérité sur l’assaut du RAID à Saint-Denis

Par Matthieu Suc

Mediapart révèle qu’au cours de l’assaut de Saint-Denis, qui a vu la mort de deux des terroristes du 13-Novembre, seulement 11 coups de feu ont été attribués, par les experts de la police scientifique, aux djihadistes contre 1 500 aux policiers d’élite. L’essentiel des tirs essuyés par le groupe d’intervention de la police nationale a été le fait de… ses propres hommes.

Mohamed Elshikh, victime clandestine de l'assaut du RAID à Saint-Denis

Par Matthieu Suc
Mohamed Elshikh. © M.S. Mohamed Elshikh. © M.S.

Trois mois après l’assaut du RAID à Saint-Denis, qui a vu la mort de deux des terroristes du 13-Novembre, Mohamed Elshikh, un voisin sans papiers blessé par un tir des policiers, attend toujours d’être reconnu comme victime. Et espère obtenir un titre de séjour.

Des policiers usés par l’«enfer calaisien»

Par Carine Fouteau
Dans un champ près de la « jungle » le 21 janvier 2016. © Reuters Dans un champ près de la « jungle » le 21 janvier 2016. © Reuters

Alors qu'une partie de la lande doit être détruite dans les jours qui viennent, les policiers en poste à Calais se disent « au bout du rouleau ». Accusés de violences par des migrants, ils affirment ne plus toujours comprendre le sens de leur mission. Mediapart a recueilli leurs témoignages. Le risque de dérapage existe, prévient un haut gradé, tandis qu'un collègue affirme être exaspéré de « faire le boulot des Anglais ».

Mort d’Ali Ziri: la justice referme définitivement le dossier

Par Michel Deléan

La Cour de cassation vient de confirmer le non-lieu rendu dans l’enquête sur la mort d’Ali Ziri, 69 ans, après une interpellation musclée par la police à Argenteuil, en 2009. La famille va engager la responsabilité de l’État et saisir la Cour européenne des droits de l'homme.

La guerre police-gendarmerie s'est aggravée depuis les attentats

Par Matthieu Suc
Jean-Marc Falcone, le directeur général de la police nationale, et Denis Favier, le directeur général de la gendarmerie nationale. © Reuters Jean-Marc Falcone, le directeur général de la police nationale, et Denis Favier, le directeur général de la gendarmerie nationale. © Reuters

Les attentats de janvier et novembre 2015 ont exacerbé les rivalités au sein des forces de l'ordre. D'abord querelle entre groupes d'intervention, le conflit déborde et se propage à l'ensemble des deux corps.

Ce que révèle la chute vertigineuse du préfet Gardère

Par Michel Deléan
Alain Gardère © Reuters Alain Gardère © Reuters

Mis en examen pour corruption, le grand flic sarkozyste Alain Gardère rendait de nombreux services à des chefs d’entreprise, et était récompensé en retour, selon les informations obtenues par Mediapart.

L'état d'urgence dans la procédure pénale: le débat police-justice

Par Michel Deléan
debat-17-visuel2

Avant la réforme de la Constitution pour y inscrire l’état d’urgence, et l’examen de textes liberticides modifiant la procédure pénale, débat entre Laurence Blisson, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature, et Michel-Antoine Thiers, membre du bureau national du Syndicat des cadres de la sécurité intérieure.

Le policier qui a tué Amine Bentounsi d'une balle dans le dos a été acquitté

Par Michaël Hajdenberg

L'avocat général avait requis cinq années de prison avec sursis. Mais la cour d'assises de Bobigny a choisi d'acquitter Damien Saboundjian, ce policier qui avait tué un malfaiteur en fuite. Au nom d'une légitime défense qui avait pourtant été mise à mal pendant le procès.

Procès de la mort de Bentounsi: le policier sur la défensive

Par Michaël Hajdenberg

Le policier qui a tué Amine Bentounsi en 2012 à Noisy-le-Sec plaide toujours la légitime défense. Mais devant la cour d'assises de Bobigny, arc-bouté sur sa position, il évacue toutes les questions gênantes. Sa personnalité intransigeante et ses pleurs irrépressibles dessinent un personnage complexe à la fiabilité incertaine.

Mort d'Amine Bentounsi: tout s'écroule au procès, même les policiers

Par Michaël Hajdenberg
Au croisement des rues Abel Bonneval et Jules Auffret, à Noisy-le-Sec. C'est là que le policier et le fugitif se seraient retrouvés face à face. Au croisement des rues Abel Bonneval et Jules Auffret, à Noisy-le-Sec. C'est là que le policier et le fugitif se seraient retrouvés face à face.

Un policier a tué Amine Bentounsi, un délinquant en fuite, d'une balle dans le dos le 21 avril 2012. C'est bien la seule certitude du procès qui se tient cette semaine devant la cour d'assises de Bobigny. Car si personne n'est en mesure de confirmer la version du policier, et surtout pas un de ses collègues qui avait tout inventé, personne n'est capable non plus de prouver qu'il a menti.

Aux assises de Bobigny: Amine Bentounsi, tué par un policier d'une balle dans le dos

Par Michaël Hajdenberg
Rassemblement de policiers le 25 avril 2012 à Bobigny. © LF Rassemblement de policiers le 25 avril 2012 à Bobigny. © LF

Le 21 avril 2012, un policier tue Amine Bentounsi, un délinquant en fuite, d'une balle dans le dos. Dès les premiers jours, sur fond de possible bavure, l'affaire mobilise syndicats et politiques, jusqu'au président d'alors, Nicolas Sarkozy. Près de quatre ans plus tard, le procès s'ouvre ce lundi devant la cour d'assises de Bobigny, dans un climat de forte tension.

Les écoles de police tournent à plein régime

Par Louise Fessard

La police nationale a lancé mardi 22 décembre un « recrutement exceptionnel » de gardiens de la paix. Comment leur formation est-elle conduite ? Depuis 2014, les écoles de police se sont ouvertes à des intervenants extérieurs, comme le Défenseur des droits, mais la philosophie policière n'a pas changé et le déni des contrôles au faciès ou le refus de se justifier perdurent. 

Une mère de famille dénonce des violences policières à Pantin

Par Faïza Zerouala

Brutalisée alors qu'elle s'interposait pour empêcher l'interpellation de ses deux fils, une habitante a porté plainte contre deux policiers.

Des adolescents parisiens dénoncent de graves abus lors de contrôles à répétition

Par Louise Fessard

Papiers jetés au sol, propos racistes, palpations abusives visant les parties génitales, téléphones portables fouillés ou détruits... : plusieurs jeunes du XIIe arrondissement de Paris disent subir un harcèlement policier. Dix-huit d'entre eux ont déposé plainte contre X jeudi 17 décembre 2015. Une enquête est ouverte.

Non-lieu requis pour un gendarme auteur d'un tir mortel à Colmar

Par Louise Fessard

Le 26 août 2014, un détenu de 23 ans avait été tué d’un coup de feu au visage par un gendarme adjoint qui l’escortait, alors qu’il tentait de saisir l’arme de sa collègue. Pour le procureur, le gendarme se trouvait en légitime défense.

Légitime défense: Cazeneuve cède aux policiers

Par Louise Fessard

La droite en avait rêvé, le PS le fait. Le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a confirmé le 12 novembre 2015 son intention d'élargir les conditions dans lesquelles les forces de l'ordre peuvent ouvrir le feu, au-delà des cas de légitime défense. Il s'agirait surtout de cibler des « forcenés » déjà passés à l'acte.

A Marseille, l'enquête sur la mort de trois jeunes dément le ministère de l'intérieur

Par Louise Fessard

Hâtivement liés au trafic de stupéfiants par le ministère de l’intérieur, les trois jeunes de 23 ans et 15 ans assassinés le 25 octobre à la cité des Lauriers à Marseille revenaient en fait d’un mariage. « C’est sale de salir des petits comme ça avant même de savoir », dit la mère de Kamal, 15 ans. Une marche blanche devait se tenir samedi dans la ville.

Après un tir mortel de Flash-Ball, le policier échappe aux assises

Par Louise Fessard

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a décidé le 28 octobre 2015 de renvoyer un policier marseillais, auteur d'un tir de Flash-Ball mortel, devant le tribunal correctionnel de Marseille pour homicide involontaire, et non devant les assises comme réclamé par le parquet général.

Des citoyens veulent savoir s'ils sont fichés par les services

Par Louise Fessard

Une quarantaine de citoyens réclament en justice les éventuelles informations les concernant contenues dans les fichiers de renseignement. Le 9 octobre, le Conseil d'État a ordonné au ministère de l'intérieur de lui communiquer toutes les données concernant un ancien élu écologiste.

«La Gâchette facile», retour sur un crime policier qui allait susciter la marche de 1983

Par Louise Fessard

Le 18 octobre 1980, cité des Flamants à Marseille, Lahouari Ben Mohamed, 17 ans, est tué par un CRS lors d’un banal contrôle. Dans le livre La Gâchette facile qui vient de paraître, son petit frère, devenu policier, revient sur cette histoire, qui sera, avec une série de violences policières et de crimes racistes, à l'origine de la marche pour l'égalité et contre le racisme partie de Marseille en 1983.

Contrôles au faciès: l'Etat jusqu'au-boutiste se pourvoit en cassation

La justice avait ouvert en juin une voie d'action aux personnes discriminées en condamnant l'État pour « faute lourde » dans cinq contrôles d’identité présentant « un caractère discriminatoire qui engage la responsabilité de l’État ». Mais le gouvernement a décidé de contester cette décision devant la Cour de cassation.

Valls très à l'écoute de policiers très en colère

Par Louise Fessard et Michel Deléan
 © LF © LF

Manifestant ce mercredi devant le ministère de la justice à la suite d'une fusillade, les policiers interrogés étaient, en fait, surtout venus exprimer un ras-le-bol général visant également leur propre administration. Très à l'écoute, Manuel Valls a dégainé à chaud une série de mesures visant à simplifier la procédure pénale.

Le frère de «Jo» Masanet éphémère secrétaire général des œuvres sociales de la police

Par Louise Fessard

Les œuvres sociales de la police sont une affaire de famille. Alors que l'ex-président de l'ANAS Joaquin Masanet et son fils ont été mis en examen pour abus de confiance, son frère Francis Masanet, lui aussi ex-syndicaliste policier, a été désigné en urgence secrétaire général de l'association le 6 octobre 2015. Il a démissionné aujourd'hui « pour des raisons de convenance personnelle », selon l'un des avocats de l'association.

Les services de renseignement remportent une victoire contre le journalisme

Par Louise Fessard

Auteurs de L’Espion du président, trois journalistes ont été condamnés le 17 septembre 2015 pour avoir révélé l’appartenance aux services de renseignement du commissaire Paul-Antoine Tomi, frère de Michel Tomi le « parrain des parrains ».

Claude Guéant et quatre préfets devant le tribunal correctionnel

Par Michel Deléan

Le procès des frais d’enquête détournés par des responsables du cabinet Sarkozy au ministère de l’intérieur va réellement démarrer jeudi. Claude Guéant, Michel Gaudin, Daniel Canepa, Michel Camux et Gérard Moisselin comparaissent depuis lundi. Selon un référé de la Cour des comptes, ce sont au total 34 millions d’euros de frais d'enquête qui ont été perçus selon des critères discrétionnaires.

Immersion dessinée à la brigade criminelle

Par Louise Fessard
 © Titwane © Titwane

Le documentariste Raynal Pellicer a reçu l'autorisation exceptionnelle de suivre durant quinze semaines le quotidien de la brigade criminelle de la préfecture de police de Paris. Mediapart publie les planches de son livre consacrées à la section antiterroriste. Elles sont dessinées par Titwane.

Trafic de stupéfiants: comment la police enquête

Par Feriel Alouti et Louise Fessard

S’ouvre ce mercredi, à Marseille, le procès des membres présumés d’un important réseau de vente de stupéfiants de la cité de La Castellane, démantelé en juin 2013. Comment la PJ a-t-elle enquêté dans cette cité « littéralement quadrillée par les guetteurs » ?

Mort au commissariat, Amadou Koumé «émettait des cris d’agonie et d’étouffement»

Par Louise Fessard

Interpellé le 6 mars 2015 un peu après minuit, Amadou Koumé a été déclaré mort au commissariat du Xe arrondissement de Paris deux heures et demie plus tard. Selon un nouveau témoignage, l'homme, qui était sous l'effet de la cocaïne, était en pleine de crise de panique lorsque la police l'a violemment maîtrisé.

La justice enquête sur l'interpellation «préventive» de militants antinucléaires

Par Louise Fessard

Un juge d'instruction vient d'entendre un des 22 militants du réseau Sortir du nucléaire, interpellés alors qu'ils venaient tracter devant un meeting d'athlétisme «Areva» au Stade de France (Seine-Saint-Denis) en juillet 2011. Sous prétexte de vérification d'identité, les militants, qui avaient leurs papiers, ont été retenus deux heures et demie.

Les gendarmes croient tenir leurs terroristes sur le plateau de Millevaches!

Par Louise Fessard
Manifestation à Tulle, le 15 novembre, après la mort de Rémi Fraisse. © (dr) Manifestation à Tulle, le 15 novembre, après la mort de Rémi Fraisse. © (dr)

Sur le plateau de Millevaches, l'affaire de Tarnac a laissé des traces. Accusé d’avoir cadenassé une gendarmerie, un militant creusois de 35 ans sera jugé le 3 septembre pour «entrave au mouvement de personnel ou de matériel militaire». Au départ ouverte pour «terrorisme», l’enquête révèle une surveillance gendarmesque délirante.

Thalys: le suspect est passé à travers les mailles du renseignement européen

Par Michel Deléan et Louise Fessard

Fiché comme islamiste radical en France, en Belgique et en Espagne, Ayoub El-Khazzani n'était pas pour autant menacé d'une arrestation, et a pu se procurer des armes dont un fusil d'assaut. Explications.

« Le policier a sorti sa lacrymo et gazé le jeune à 30 cm des yeux »

Par Feriel Alouti
Intervention de la police devant le foyer de la Commanderie, le jeudi 20 août  © Feriel Alouti Intervention de la police devant le foyer de la Commanderie, le jeudi 20 août © Feriel Alouti

Le 19 août dernier, alors que la police organisait une « opération maïs » devant un foyer de travailleurs immigrés, situé dans le XIXe arrondissement de Paris, plusieurs agents s’en sont pris violemment à un vieux monsieur et son fils. D’autres, emmenés dans un centre de rétention administrative, risquent l’expulsion. 

A Nice, la police des polices ouvre une enquête… sur elle-même

Par Hélène Constanty
 © Reuters © Reuters

Le patron de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) de Nice, le commissaire divisionnaire Didier Cristini, se trouve lui-même dans le collimateur de la police des polices. Ses méthodes sont si controversées que la hiérarchie des « bœufs-carottes » a diligenté une enquête interne.

Hollande se paie la plus importante saisie de cannabis depuis 2011

Par Louise Fessard

Près de 6 tonnes de cannabis ont été saisies le 26 juillet par la police à Vitrolles (Bouches-du-Rhône). Une saisie record, tombée à pic pour le président de la République qui a fait un détour par Marseille le lundi 27 juillet.

Les prostituées chinoises témoignent de la répression policière à Belleville

Par julien sartre

Insultes, humiliations, contrôles d’identité intempestifs et arrestations : les pouvoirs publics veulent les évincer des boulevards. Elles racontent.

Flash-Ball : «J’ai regardé les policiers et j’en ai vu un qui me visait»

Par Louise Fessard

Malgré deux cas de blessure dans la nuit du 13 au 14 juillet, le gouvernement rejette toute réflexion sur l'usage des lanceurs de balle de défense, et vient de refuser, ce mercredi 22 juillet, le moratoire sur le Flash-Ball Super-Pro demandé par le Défenseur des droits. Reportage à Argenteuil où Amine, 14 ans, a été grièvement blessé par un tir policier de LBD 40, sa version moderne.

La justice administrative juge le Flashball comme une arme dangereuse

Par Louise Fessard

Alors que deux adolescents ont vraisemblablement été blessés le14 juillet par des tirs de lanceurs de balle de défense, le tribunal administratif de Nice a reconnu pour la première fois le 9 juin 2015 qu’il s’agissait d’une arme « comportant des risques exceptionnels ». C’est la seconde condamnation de l’État français dans une affaire de Flashball.

Sivens, Rémi Fraisse : la justice freine toujours

Par Michel Deléan et Louise Fessard

L’enquête judiciaire sur la mort du jeune manifestant Rémi Fraisse, en octobre dernier, avance toujours aussi lentement. Quant aux plaintes des zadistes de Sivens victimes de violences, c'est encore pire.

A Saint-Astier, comment s'entraînent les gendarmes mobiles après Sivens

Par Louise Fessard

Centre d'entraînement de la gendarmerie, Saint-Astier, en Dordogne, est aussi le meilleur argument de vente des gendarmes mobiles, dont l'action a été fortement remise en cause après la mort de Rémi Fraisse. Reportage.

Sivens : le militant accusé d'avoir fracturé la main d'un gendarme est finalement relaxé

Par Louise Fessard

Yannick, un militant de 42 ans, accusé d'avoir grièvement blessé un gendarme (45 jours d'ITT) en septembre 2014 à Sivens a été relaxé ce mercredi 1er juillet 2015 par la cour d'appel de Toulouse. Une vidéo montre que c'est en fait un autre gendarme qui a donné un coup de ranger dans la main de son collègue...

Le tribunal administratif de Paris annule une interdiction de sortie de territoire

Pour la première fois, le tribunal administratif de Paris a annulé ce mardi 7 juillet 2015 une interdiction de sortie du territoire. Il a ordonné au ministère de l’intérieur de renouveler la carte d’identité et le passeport d'une jeune Mulhousienne convertie à l’islam. 

Contrôles au faciès: l'Etat est condamné pour «faute lourde»

Par Louise Fessard

C'est une belle victoire pour les citoyens. La cour d’appel de Paris a condamné mercredi 24 juin l’État pour « faute lourde » dans cinq cas de contrôle au faciès présentant « un caractère discriminatoire qui engage la responsabilité de l’État ». Les juges déplorent au passage l'absence « d’obligation de traçabilité » des contrôles d'identité qui « constitue une entrave au contrôle juridictionnel ».

Le Conseil d'Etat ne voit pas de «contrôle systématique» à la frontière franco-italienne

Par Louise Fessard
Ancienne frontière au pont Saint-Ludovic, le 15 juin 2015. © LF Ancienne frontière au pont Saint-Ludovic, le 15 juin 2015. © LF

Saisi en urgence par des associations de défense des migrants contestant le blocus de la frontière franco-italienne, le juge des référés du Conseil d’État vient ce lundi de s'estimer incompétent en l'absence de décision ministérielle formelle. Récit d'une fable étatique.

A Vintimille, la police française organise un blocus illégal

Par Louise Fessard

Contrôles au faciès, 24 h/24, hors « événement ponctuel »... : malgré les dénégations de Bernard Cazeneuve, la France bloque bel et bien la frontière franco-italienne avec des méthodes contraires au droit européen ou national. 

BAC nord : l’enquête démonte les accusations du lanceur d’alerte

Par Louise Fessard

À l'origine de l'affaire de la BAC nord, l'ex-policier Sébastien Bennardo a accusé ses anciens collègues marseillais d'avoir racketté des dealers et revendu du cannabis. Les vérifications menées depuis « infirment pour la plupart des allégations », a conclu la police des polices. La crédibilité du pilier de l’accusation s’effondre.

Police : la politique du chiffre fait de la résistance

Par Louise Fessard

Dans une note de service du lundi 1er juin 2015, l'adjoint du patron de la sécurité publique des Pyrénées-Orientales fixe des objectifs de verbalisation pour 2015 à ses policiers, commandant par exemple « 172 » franchissements de feux rouges. Suite à nos questions, cette note de service a été retirée ce mercredi matin.  

Le «parrain des parrains» Michel Tomi a ses entrées au cœur des services français

Par Fabrice Arfi et Ellen Salvi
Michel Tomi, surnommé le "parrain des parrains".  © Reuters Michel Tomi, surnommé le "parrain des parrains". © Reuters

Selon l'un de ses lieutenants, l'homme d'affaires corse Michel Tomi verse régulièrement de fortes sommes d'argent en espèces à son frère Paul-Antoine, commissaire à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), l'un des plus importants services secrets français. Nouvelles révélations sur les multiples connexions policières du “parrain des parrains”.

Relation police-habitants : rien n'a changé depuis 2005

Par Louise Fessard

Près de dix ans après la mort de Zyed et Bouna et les émeutes de 2005, les relations entre police et population sont toujours aussi mauvaises. Mais contrairement à ce qui se passe outre-Atlantique, rien ne bouge. Le gouvernement socialiste a manifestement d'autres priorités. Un rapport sur le sujet, remis en juillet 2014 au ministre de l'intérieur PS Bernard Cazeneuve, sommeille toujours sur son bureau.

Mort de Zyed et Bouna: comment le tribunal s'en est remis à la seule parole des policiers

Par Louise Fessard

Sous couvert d'un langage judiciaire feutré, la décision du tribunal correctionnel de Rennes du 18 mai 2015, qui relaxe définitivement les deux policiers poursuivis, est d'une grande violence envers les familles de Zyed et Bouna, ainsi que leur camarade Muhittin qui a survécu, leur déniant le statut de victimes.

Claude Guéant et Michel Gaudin sont renvoyés en correctionnelle

Par Michel Deléan
Claude Guéant © Reuters Claude Guéant © Reuters

Comme Mediapart l'annonçait le 12 mai, le Parquet national financier renvoie Claude Guéant et Michel Gaudin, respectivement ex- directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’intérieur (de 2005 à 2007) et ex-directeur général de la police nationale, en correctionnelle pour détournements de fonds publics dans l’affaire des primes en espèces du ministère de l’intérieur.

A Calais, des policiers filmés en train de frapper des migrants

Par Carine Fouteau

Des policiers qui frappent et passent des migrants par-dessus les glissières d'autoroute avant de les poursuivre et de les asperger de gaz lacrymogènes : la vidéo diffusée par l'association Calais Migrant Solidarity montre la brutalité des forces de l'ordre. Ces images ont été tournées le lendemain d'une visite de Bernard Cazeneuve sur place.

Valls et Cazeneuve décident d'armer les polices municipales

Par Louise Fessard

À la suite des attentats de Paris, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve avait promis fin janvier 2015 de mettre à disposition des communes 4 000 anciens revolvers de la police nationale pour armer leurs agents. Un décret du 29 avril vient d’autoriser ces derniers à passer au calibre supérieur.

Un nouveau fichier de police pour les beaux yeux du PSG

Par Louise Fessard

Le ministère de l'intérieur vient de régulariser par arrêté un fichier de supporters, le fichier Stade. Un beau cadeau au PSG, qui depuis 2012 tente en vain de régulariser sa propre liste noire de supporters indésirables. Problème : ce fichier est jugé bien trop large.

Tous les articles