Tapie: la défense indigne de Christine Lagarde

Par

Répliquant aux socialistes qui veulent saisir la Cour de justice de la République au sujet de son rôle dans l'affaire Tapie, Christine Lagarde annonce qu'elle envisage de porter plainte contre eux. Mais elle passe sous silence les nouveaux faits graves révélés par la Cour des comptes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Preuve de l'affolement qui gagne les sommets de l'Etat, c'est une défense indigne qu'a adoptée la ministre des finances. Répliquant aux socialistes, qui veulent saisir la Cour de justice de la République (CJR), Christine Lagarde a annoncé qu'elle envisageait de porter plainte contre ces mêmes dirigeants socialistes qui ont pris cette initiative. Mais comme le Parti socialiste justifie sa démarche en s'appuyant sur les griefs qui sont contenus dans un « référé » de la Cour des comptes, la démarche de la ministre des finances apparaît pour le moins choquante. Imagine-t-on qu'elle décide aussi, dans la foulée, de poursuivre en justice les magistrats financiers qui sont à l'origine des révélations, qui ont relancé cette scandaleuse affaire Tapie?