Juste une mise au point. À la mi-journée ce mercredi, François Hollande a tenté de circonscrire l'incendie de l'affaire Cahuzac, au lendemain de son aveu. Une courte intervention, enregistrée en fin de matinée, et diffusée sur les chaînes d'information dans la foulée. D'emblée, il lâche : « Jérôme Cahuzac a trompé les plus hautes autorités, le chef de l'État, le gouvernement, c'est une faute impardonnable, c'est un outrage fait à la République. » Désormais, il faut comprendre que c'est à sa demande que l'ex-ministre du budget a démissionné, et non plus à celle de Cahuzac lui-même, comme annoncé dans les communiqués ayant annoncé son départ du gouvernement.