Messages racistes sur WhatsApp: d’anciens policiers rouennais jugés en septembre

Par

Après la plainte déposée par l’un de leurs collègues en décembre 2019, cinq ex-policiers sont convoqués devant le tribunal de police pour « injures non publiques à caractère raciste ». Ils risquent 1 500 euros d’amende.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En décembre 2019, un policier noir de 43 ans prénommé Alex, en poste à l’Unité d’assistance administrative et judiciaire (UAAJ) de Rouen, a découvert que plusieurs de ses collègues échangeaient des messages racistes, antisémites, sexistes et homophobes dans un groupe privé sur l’application WhatsApp.