Municipales: le «noyau historique» des bastions communistes est atteint

Par

Si le choc n’est pas aussi fort qu’en 2014, les communistes perdent des bastions comme Saint-Denis, Saint-Pierre-des-Corps, Champigny-sur-Marne, Givors ou encore Arles. Cent ans après sa création, le PCF voit son implantation locale s’éroder encore.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Nous avons réussi ! Notre ville prend ce soir un grand bol d’air. » En ce dimanche 28 juin au soir, Abdel Sadi (PCF) jubile : sa liste est confortablement arrivée en tête à Bobigny, au second tour des élections municipales. La victoire met fin à une campagne éreintante et à six ans de gestion UDI entachée par des scandales à répétition.