Cinq ans après, les meurtriers de Clément Méric en procès

Par

Le procès des meurtriers de l’étudiant antifasciste Clément Méric en juin 2013 s’ouvre ce mardi matin devant la cour d’assises de Paris. Il doit aussi être l’occasion d’examiner la violence consubstantielle à l’ultra-droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi 5 juin 2013, en fin d'après-midi, Clément Méric, 18 ans, tombe sous les coups de deux skinheads d'extrême droite, et décède peu de temps après son transport à l'hôpital. La mort de ce jeune étudiant de Sciences-Po engagé dans la mouvance antifasciste provoque une forte mobilisation contre la violence de rue des groupuscules de l'ultra-droite, et conduit le gouvernement Ayrault à dissoudre Troisième voie et les Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR).