Non-lieu définitif pour un policier qui avait tiré 10 fois sur un chauffeur en fuite

La Cour de cassation a confirmé le non-lieu en faveur d’un policier qui avait, en janvier 2018, blessé un conducteur en fuite, tirant à dix reprises avec son arme. Une vidéo révélait pourtant que l’agent avait menti en accusant le chauffeur d’avoir voulu le percuter.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les faits, filmés par un témoin, avaient eu lieu à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine) le 26 janvier 2018. Deux policiers prennent alors en chasse sur l’A86 un véhicule dont ils estiment la conduite dangereuse. Le conducteur, qui roule sans permis, refuse de s’arrêter mais termine bloqué par la circulation. Il prend la fuite à pied et est rattrapé par l’un des deux policiers. Le passager, Boubakar C., prend le volant pour fuir le contrôle de police. Alors qu’il n’est pas en danger immédiat, le policier tire à dix reprises et blesse gravement Boubakar C. au coude et à la fesse. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal