Près de 3,5 mlns de foyers bénéficiaires de la prime d'activité

Par
Près de 3,5 millions de foyers, dont 700.000 nouveaux, vont bénéficier dès mardi de la nouvelle formule de la prime d'activité, dont le montant a été augmenté et l'accès élargi, a annoncé lundi le Premier ministre Edouard Philippe.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Près de 3,5 millions de foyers, dont 700.000 nouveaux, vont bénéficier dès mardi de la nouvelle formule de la prime d'activité, dont le montant a été augmenté et l'accès élargi, a annoncé lundi le Premier ministre Edouard Philippe.

"Demain, 5 février, 700.000 foyers supplémentaires bénéficieront de la prime d'activité", a dit le chef du gouvernement à la presse lors d'un déplacement à Beauvais (Oise). "Au total, c'est près de 3,5 millions de foyers qui bénéficient de cette prime qui est plus élevée qu'elle ne l'était au cours de l'année 2018".

"On estime que près de 5 millions de foyers pourraient être éligibles à la prime d'activité" - contre 3,8 millions avant la crise des "Gilets jaunes", "donc il y a encore une marge de progression", a-t-il estimé. "La prime d'activité concerne les salariés mais elle concerne aussi potentiellement les fonctionnaires, les agriculteurs, les indépendants. Trop souvent ces catégories pensent qu'elles seraient écartées de la prime d'activité, il n'en est rien".

Le montant de base de la prime d'activité est de 551,51 euros par mois pour une personne seule et varie selon les revenus du bénéficiaire.

Cette prestation sociale, qui a pour but d'augmenter les revenus des actifs ayant des revenus modestes et d'inciter à la reprise d'une activité professionnelle, a été revalorisée et élargie dans le cadre des mesures en faveur du pouvoir d'achat annoncées le 10 décembre par Emmanuel Macron.

Selon le gouvernement, cette revalorisation annoncée au pic de la crise des "Gilets jaunes" se traduira par une augmentation de 100 euros pour les bénéficiaires de la prime d'activité rémunérés au smic en prenant en compte l'augmentation du salaire minimum.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale