« Se battre » avec les pauvres

Par

Le film de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana sort en salle ce mercredi. Plus qu'un documentaire sur la précarité, Se battre filme aussi la fraternité, la générosité qui permettent à ceux dont les fins de mois se pensent en fin de semaine, de vivre encore avec des rêves. Pour Mediapart, les producteurs ont offert quatre vidéos des rushes du film.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une diffusion dans une vingtaine de salles seulement, essentiellement dans le circuit indépendant : autant dire qu'il faudra aux réalisateurs de Se battre (Jean-Pierre Duret et Andrea Santana) s'armer eux aussi pour la bataille de la sortie de leur film, mercredi 5 mars. Depuis des semaines d'ailleurs, d'avant-première en avant-première, ils parcourent la France afin d'assurer la visibilité de leur film (Yves Faucoup, dans le Club de Mediapart, en avait rendu compte dès décembre).