Au salon de l’agriculture, la colère va et vient. Parfois, elle reflue. Alors que la contestation orchestrée par la FNSEA semble s’être assagie après l’accueil fleuri réservé à François Hollande et Stéphane Le Foll samedi 27 février, une guerre sourde oppose les industriels aux syndicats de producteurs et aux distributeurs face aux annonces contradictoires de l’exécutif sur les prix. « On n’y comprend plus rien : Hollande demande à la grande distribution de prendre ses responsabilités, Le Foll dit que la grande distribution n’a rien à voir avec la crise ; et Valls nous dit qu’elle doit prendre ses responsabilités », ironise un distributeur.