La France insoumise face à l’énigme Ruffin

Par

L’élu de la Somme, qui publie un livre et sort un film, se défend d’avoir de grandes ambitions politiques. Mais, dans la guerre de succession qui s’ouvre au sein du mouvement, certains accusent le très populaire député « insoumis » de jouer sa partition en solo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Si j’étais président, tu me dirais quoi ? » C'est le petit jeu (de rôle) auquel aime à se prêter François Ruffin quand il croise un « gilet jaune ». Dans son dernier film, J’veux du soleil ! (qui sort en salle le 3 avril), le député de La France insoumise pose la question à trois reprises, sourire en coin et œil qui frise. Une fois, il s’assoit même de l’autre côté du bureau du maire d’une petite commune rurale. Avec l’air faussement contrit d’un chef de l’État, il se met dans la peau d’Emmanuel Macron pour défendre la suppression de l’ISF. Le trublion de Fakir en président de la République : comique ou visionnaire ?