Taiwan: double peine pour les contribuables

Par

L'Etat et le groupe Thales verseront 630 millions d'euros de dédommagement à Taiwan, dans l'affaire des frégates. Les contribuables avaient déjà dû financer les commissions occultes...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'affaire des frégates de Taïwan a connu de si nombreuses péripéties judiciaires, depuis 1991, qu'elle peut apparaître d'une rare complexité. Et son dernier rebondissement, celui qui va contraindre l'Etat français et la société Thales à verser 630 millions d'euros de dédommagements à Taiwan, au terme d'une sentence rendue lundi 3 mai par un tribunal arbitral, peut sembler venir compliquer encore davantage le dossier. Pourtant, l'histoire est simplissime: les contribuables français vont payer deux fois le montant des commissions et rétrocommissions versées, qui étaient illégales. Et du fait du secret-défense, que la gauche et la droite n'ont jamais voulu lever, ils ne sauront probablement jamais quels ont été les bénéficiaires de ces commissions – et rétrocommissions qui ont profité à des Français.