Le suspect, la DGSI et la bombe qui n’a pas explosé

Par

La chambre de l’instruction doit statuer sur le cas d’un homme accusé d’avoir voulu commettre un attentat dans un immeuble parisien. Cet individu assure avoir été un indic de la DGSI. Enquête sur un cas atypique dans l’histoire de la lutte antiterroriste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’est pas encore 10 heures ce 8 décembre 2017, la secrétaire de l’antenne locale de la DGSI d’Évry, dans l’Essonne, décroche son téléphone. À l’autre bout du fil, une voix lui demande :