La roue tourne mais les Balkany s’accrochent à leur «Moulin»

Par

Les Balkany ne digèrent pas la saisie de leur « Moulin » de Giverny. D’après nos informations, ils ont contesté cet acte ordonné par des juges anticorruption devant la chambre de l’instruction. Mediapart dévoile un album photo du manoir, évalué à 4,7 millions d'euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De toutes les résidences des Balkany, le « Moulin » de Giverny (Eure) n’est pas la plus exotique, ni même la plus bling-bling. Mais c’est leur adresse de cœur, leur refuge depuis trente ans, sans doute la seule maison qu’ils aient jamais possédée en leur nom propre. Alors les deux élus mis en examen s’y accrochent. D’après nos informations, ils contestaient jeudi 29 septembre, devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris, la saisie de ce manoir normand ordonnée en juillet 2015 par les juges anticorruption, chargés de l’enquête sur des soupçons de fraude fiscale et de corruption. La villa des Antilles avait déjà subi le même sort en 2014, puis le riad de Marrakech. Mais cette fois, les Balkany sont en colère.